3 choses à savoir sur le test de paternité

3 choses à savoir sur le test de paternité


Pour une raison ou pour l’autre, il est parfois nécessaire de recourir à un test de paternité pour établir la filiation entre deux personnes. Dans la grande majorité des cas, cette solution permet souvent de dissiper les doutes. Cependant, elle nécessite des démarches plus ou moins complexes. Si vous envisagez de faire un test de paternité, trouvez ici des informations à connaitre absolument avant de vous lancer.

Quel est l’endroit indiqué pour faire un test de paternité ?

S’agissant d’un examen médical, le test de paternité doit se faire dans des conditions données pour un bon résultat. Dans le passé, il faut forcément se rendre dans un centre spécialisé pour le faire. Mais, depuis l’avènement d’internet, il est désormais possible d’effectuer ce test biologique en ligne. Il existe pour ce faire de nombreuses plateformes pouvant vous aider à connaitre rapidement votre lien avec un enfant.

De façon générale, les laboratoires en ligne vous demanderont d’envoyer un échantillon des personnes concernées pour obtenir un résultat dans les plus brefs délais. Si cette procédure est souvent controversée, elle constitue néanmoins un pas important pour la découverte des liens biologiques entre deux personnes. Pour assurer la qualité et l’exactitude du test, il est recommandé de choisir un laboratoire accrédité. Vous pouvez faire un tour sur Pro-Paternité pour en savoir plus sur le sujet.

Qui sont les personnes concernées par un test de paternité ?

De façon générale, le supposé père et l’enfant sont les deux personnes concernées par un test de paternité. Avec les échantillons de ces deux participants, il est possible de faire une analyse fiable. Mais, pour plus de précision, il est conseillé à la mère de participer également à ce test. Même si la maternité n’est pas remise en cause, la participation de la mère apporte une amélioration significative au résultat. En effet, il est facile de déterminer les traits génétiques de la mère d’un enfant et de faire une comparaison plus directe avec les particularités génétiques du supposé père pour tirer les conclusions qui s’imposent.

Que dit la loi sur le test de paternité ?

Pour le moment, il n’existe encore aucune règlementation internationale en ce qui concerne le test de paternité. Dans des pays comme la France, le test se fait uniquement sur instruction d’un juge dans le cadre d’une procédure précise. Ailleurs, le test peut se faire dans un objectif d’immigration. Par exemple, pour obtenir son visa, un enfant qui vit à l’étranger doit effectuer un test d’ADN pour prouver sa filiation avec ses parents qui vivent au Canada. Parfois, il peut s’agir de prouver les liens de parentés mère/enfant, frère/sœur, grands-parents/enfant, tante/oncle/enfant, etc. Dans tous les cas, il est important d’obtenir le consentement des individus à identifier pour effectuer le test.

Maintenant que vous en savez davantage sur le test de parenté, il vous revient de prendre les dispositions qui s’imposent pour faire valoir vos droits ou ceux de votre enfant au moment opportun.