Comment réduire le risque d’allergies aux acariens

Après les allergies au pollen, les acariens sont le deuxième responsable des allergies respiratoires. Surtout chez les enfants de moins de 3 ans. Il s’agit des parasites microscopiques qui affectionnent un environnement chaud et humide. Voilà pourquoi ces derniers aiment s’installer dans les logements. Ils affectionnent  particulièrement la moquette, les matelas, les tapis, les couettes ou les peluches. Ils se nourrissent de débris de peau et d’aliments mais également de cheveux. Plus l’environnement est favorable pour leur développement, plus les risques d’allergies sont énormes faute d’entretien du logement. Ces allergies peuvent très vite s’aggraver et faire apparaître des signes d’asthme. Découvrez alors dans cet article les meilleures précautions à prendre pour prévenir et réduire le risque d’allergies aux acariens.

Des astuces pour diminuer la concentration d’acariens

En effet, pour minimiser les risques d’allergies aux acariens, il faudra commencer par diminuer leur concentration. Pour ce faire, il faudra :

  • Privilégier l’aération dans votre habitation pour avoir un équilibre de l’hygrométrie ou l’humidité de l’air. Les fenêtres devront donc être ouvertes chaque jour et le chauffage devra être réduit.
  • Nettoyer votre intérieur minutieusement. Passer l’aspirateur quotidiennement sera de mise, et opter pour un appareil de qualité avec des filtres de type HEPA ou Haute Efficacité pour les Particules Acariennes optimisera le nettoyage et empêchera le rejet de poussières dans l’air à l’aspiration. Choisir votre aspirateur sera donc déterminant, optez pour un appareil performant. Il faudra également changer régulièrement le linge de maison, notamment les draps, les couettes, les rideaux ou les couvertures, et les laver à 60 degrés pour éliminer les acariens.
  • Utiliser des produits anti-acariens comme les sprays acaricides, mais encore mieux si vous vous équipez d’un matelas imperméable aux acariens ou d’une housse de matelas avec un maillage ultra fin, qui ne pourra pas laisser les acariens passer.
  • Noter que la moquette et les tapis sont des endroits susceptibles d’attirer les acariens, voilà pourquoi il est préférable d’opter pour des revêtements de sols durs et plans pour faciliter l’entretien. Vous pourriez donc choisir entre carrelage ou parquet en bois.
  • Mettre les peluches des enfants au congélateur durant une dizaine de minutes pour éliminer les acariens qui y sont installés.

Les symptômes de l’allergie aux acariens

L’allergie aux acariens se présente comme un rhume, notamment le nez qui coule en permanence, la toux ou des troubles respiratoires. Les acariens peuvent même aller jusqu’à provoquer une crise d’asthme chez une personne allergique. Cependant, il n’est jamais vraiment sûr d’identifier et de définir qu’il s’agisse réellement d’une allergie aux acariens sans être passé par des tests cutanés et des analyses sanguines. Souvent, les préventions et les précautions prises pour lutter contre le développement des acariens dans votre maison ne suffisent pas pour réduire le risque d’allergie aux acariens et la guérir. Raison pour laquelle un traitement est souvent prescrit, un traitement à base d’antihistaminiques ou des corticoïdes. Mais la désensibilisation peut également être envisageable pour améliorer la tolérance aux acariens. Un traitement sur le long terme mais qui peut en valoir la peine.