Comment réussir un régime minceur

On fait un régime parce que l’on veut se sentir mieux physiquement et dans sa tête. Hors de question, dans ces conditions, de ne pas se donner tous les moyens de réussir ! Voici quelques astuces qui vous aideront à atteindre votre objectif.

Un secret bien gardé

Une règle d’or : évitez de répandre autour de vous la bonne nouvelle (vous avez débuté un régime), sous peine de voir vos connaissances bien intentionnées tenter de vous faire changer d’avis. Vous pourrez entendre des propos susceptibles de vous faire frémir : «Tu n’es pas si gros(se) que cela», «Il ne faut pas contrarier la nature» ou «Il faut faire une cure d’ananas pendant 8 jours : c’est radical.»

Au restaurant de votre entreprise ou quand vous êtes invitée à dîner, on s’étonne de votre manque d’appétit. Prétextez plutôt la crise de foie ou une baisse de tonus, survenant toujours chez vous à cette période de l’année, et entraînant une baisse d’appétit, que vos véritables motivations sous peine de voir les autres tenter de contrarier vos projets. Votre poids et les inconvénients que vous lui trouvez ne concernent que vous. Conclusion : pour maintenir le cap, gardez le silence !

Trouvez-vous un complice

Même si vous prenez la sage décision de taire votre régime à votre entourage, rien ne s’oppose à ce que vous vous ouvriez à une personne de votre choix, en laquelle vous avez une confiance totale. Cela peut être votre conjoint (pourquoi ne pas entamer ensemble une phase d’amincissement ?), votre meilleur(e) ami(e) (qui peut également suivre un programme minceur en même temps que vous : vous pourrez vous téléphoner pour échanger des idées et vous remonter le moral mutuellement quand vous vous sentez proche de «craquer»).

Si malgré tout, vous n’avez confiance en personne, pourquoi ne pas vous confier à votre médecin ? Il est tenu par le secret médical, et ne peut communiquer des informations vous concernant sans votre accord. De plus, il sera votre interlocuteur privilégié pour vous conseiller et vous orienter, voire pour vous prescrire un régime hypocalorique adapté ou un médicament aide-minceur de confort, par exemple un «coupe-faim», n’agissant pas au niveau du cerveau, mais gonflant dans l’estomac.

Pensez à vous, rien qu’à vous

Pendant cette période particulière de régime, soyez égoïste. Prenez du temps pour vous occuper de vous, de votre santé, de votre beauté :

  • Prenez des bains chairs ni dilater les vaisseaux.
  • Massez-vous ou faites-vous masser avec des huiles essentielles à base de plantes.
  • Rafraîchissez votre coiffure.
  • Prenez enfin le temps de changer de lunettes ou de passer chez le dentiste.
  • Pensez à vous épiler régulièrement les jambes même l’hiver !
  • Soignez vos ongles et votre maquillage.
  • Pratiquez le lèche-vitrines pour repérer tout ce que vous vous offrirez à l’issue de votre régime
  • Enfin, prenez du temps pour vous livrer à votre activité favorite : lire, peindre, cuisiner (mince) plutôt que grignoter en regardant la télé par désœuvrement.

Faites place nette dans vos placards

Dès que vous avez commencé à perdre du poids, débarrassez-vous de vos vêtements de «gros(se)» en les donnant ou en les vendant, et rachetez des vêtements un peu ajustés si vous avez encore du poids à perdre. C’est radical pour éviter de regrossir !

Pourquoi pas en profiter pour changer de look ? Délaissez ces grands pulls informes que vous portiez pour cacher vos rondeurs, et offrez-vous ces petites robes près du corps qui coïncident mieux avec votre style, mais que vous ne pouviez-vous offrir pour cause de surpoids. Ou remplacez les jupes longues par des caleçons moulants, soulignant joliment le nouveau galbe de vos jambes. Autre avantage des caleçons : ils sont extensibles vous pourrez les porter pendant et après votre régime.

Autre détail, et non des moindres : donnez à votre mère ou à votre meilleure amie tous les aliments «dangereux» :

  • bonbons, chocolat, sucreries, confiture, glaces, sodas
  • beurre, lait entier, fromage gras, charcuterie et viandes grasses
  • chips, pommes de terre frites, pommes de terre précuites sautées.

Vous avez des enfants et vous ne souhaitez pas les priver, sous prétexte que vous faites un régime ? Ravitaillez-les en friandises que vous, vous n’aimez pas… ou profitez-en pour redresser leurs mauvaises habitudes alimentaires.